Élections 2023: Bras droit de Katumbi, Salomon Idi Kalonda à Goma pour un coup de masse dans le grand Kivu

Goma, 1er avril 2023- A huit mois des élections présidentielles et législatives en République Démocratique du Congo (RDC), les partis membres de la coalition gouvernementale et ceux de l’opposition affûtent leurs armes pour rafler des sièges au niveau des parlements tout comme la magistrature suprême.

Le conseiller et haut représentant de Moïse Katumbi pour le grand Kivu est arrivé, vendredi 31 mars, dans la ville touristique de Goma, Capitale du Nord-Kivu.

Devant la presse à l’aéroport où il a été accueilli par des milliers des militants d’Ensemble pour la République, Salomon Idi Kalonda dit être dans l’espace grand Kivu pour une triple mission.

Il y est dans une mission de s’acquérir de la situation des déplacés ayant fuit les affrontements qui opposent les FARDC aux rebelles du M23, de faire un état de lieu des activités du parti politique Ensemble pour la République ainsi que faire l’évaluation des opérations d’enrôlement des électeurs dans la province du Nord-Kivu.

Très clair dans son langage, Salomon Sk Della s’inscrit en faux contre l’agression menée par Kigali en République Démocratique du Congo.

“Je viens ici en ma qualité de haut représentant de Moïse Katumbi dans le grand Kivu. J’ai une mission triple; premièrement vous savez qu’il y a nos frères et soeurs qui sont des déplacés de guerre, nous devons nous acquérir de leur situation ; deuxièmement c’est faire l’état de lieu de nos activités du parti Ensemble pour la République dans le Nord-Kivu et troisièmement c’est faire l’évaluation de l’enrôlement au processus électoral avec une province très peuplée comme le Nord-Kivu, c’est innacptable que le nombre des sièges puisse diminuer à cause de la guerre, nous devons savoir pourquoi, comment, et savoir qu’est-ce qu’il faut faire pour le Nord-Kivu. Nous ne devons pas accepter que nous soyons des réfugiés dans notre propre pays”, a-t-il insisté.

Pourquoi Kalonda dans la région du Grand Kivu?

Visiblement, les provinces du Nord et Sud-Kivu ou encore Maniema constituent une richesse pour les acteurs politiques. Après Martin Fayulu à la présidentielle de 2018, Moïse Katumbi veut l’accompagnement et le soutien de plus de 20 millions d’habitants de ces trois provinces de l’Est du pays.

Salomon Kalonda en mission d’évaluation des opérations d’enrôlement et d’identification dans une province en état de guerre. Oui! Par ce que c’est le deuxième électorat qui aligne beaucoup des sièges au Parlement congolais. Au total, le Nord-Kivu compte 48 députés nationaux à l’Assemblée nationale après Kinshasa qui a 55. Ce chiffre alimente les acteurs et leaders politiques de faire pression à la CENI afin d’enrôler tous les habitants du Nord-Kivu et éviter la perte d’éventuels des sièges aux prochains scrutins et pour ça, Salomon est dans une mission de terrain pour faire un coup de masse.

Katumbi dans le viseur de la loi Tshiani?

Alors que Katumbi a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2023, la loi sur la congolité initiée par Tshiani écarterait le leader d’Ensemble pour la République. Salomon Kalonda juge dangereuse et inopportune la proposition de loi visant à réserver certaines fonctions aux congolais nés de père et de mère. Celui-ci qualifie les initiateurs des béquilles du M23.

“Je crois qu’ils sont en train de donner des béquilles au M23. Aujourd’hui, il y a des gens qui ont pris des armes et les autres qui amènent des lois pour diviser encore les congolais. Nous avons besoin de l’unité de ce pays et nous ne pouvons développer ce pays que dans l’unité”, a-t-il souligné.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Nord-Kivu- Election des senateurs: La campagne électorale débute ce mercredi (Communiqué )

Goma, 21 mai 2024- Le bureau de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu convoque les députés à une séance plénière, mercredi...

Foot – Liste des Léopards : À la découverte de 3 nouveaux venus

Kinshasa, 21 Mai 2024 - Trois nouveaux visages seront découverts dans la tanière de la RDC lors du prochain...

Ituri : La carence d’eau potable à la base des maladies hydriques à Mambasa

Bunia, le 21 mai 2024 - Plusieurs cas des maladies d'origine hydriques sont enregistrés ces jours dans les villages...

Ituri : La carence d’eau potable à la base des maladies hydriques à Mambasa

Bunia, 21 mai 2024 - Plusieurs cas des maladies d'origine hydriques sont enregistrés ces jours dans les villages des...

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...