LAMUKA-Retrait volontaire de Muzito: “C’est un gros mensonge de Martin Fayulu”, déclare le SG de Nouvel Élan

Kinshasa, 1er avril 2023- Le parti politique Nouvel Élan a réagi ce 1er avril au cours d’une conférence de presse, à Kinshasa, au communiqué de Martin Fayulu daté du 31 mars concernant le retrait volontaire d’Adolphe Muzito ainsi que son parti de la coalition Lamuka.

D’après le secrétaire général du parti de Muzito, c’est un gros mensonge contenu dans ce communiqué signé par le coordonnateur de cette plateforme politique. A lui d’exger à ce dernier de publier le document en question pour appuyer sa version de fait.

“C’est un gros mensonge parce que la lettre qu’il a dit du 22 décembre 2022 n’a jamais existé. Le premier élément est celui-là. Si cette l’être existe qu’il le sorte et qu’il vous lise son contenu”, a-t-il exigé.

Par ailleurs, il reconnaît que Adolphe Muzito a écrit deux lettre mais cela en rapport avec le fonctionnement de la coalition Lamuka et non concernant ce qu’il avance comme argument pour le sortir sans motif valable.

“Effectivement Adolphe Muzito a écrit à Martin Fayulu comme coordonnateur de Lamuka en date du 20 et 21 décembre 2022 et dans ces documents, il lui a fait voir que la convention du 19 novembre 2019, qu’il ont signé ensemble stipule qu’eux deux ne sont plus co-fondateur de Lamuka et le co-fondateur sont désormais ECIDé et nouvel élan”, a-t-il brandi les deux correspondance.

Concernant la structure (CSOL) ayant publié un monitoring sur le processus électoral en cours, non reconnue par Martin Fayulu, Blanchard Mongomba l’accuse d’hypocrisie car cette affaire a commencé avec lui avec la structure COEL, sans pourtant être dénoncée.

“Et pourtant, ladite commission n’existe pas dans les structures de Lamuka, n’est pas connue du Présidium et ne pouvait pas engager Lamuka. Il est curieux de constater que Mr. Martin Fayulu n’a pas dénoncé le rapport de cette commission ni son existence”, dénonce-t-il.

S’agissant de la mise en garde émise à Adolphe de ne plus engager Lamuka, Nouvel Élan estime que cela révèle de l’agitation à quelques jours de l’expiration de son mandat à la tête du présidium afin de s’en accaparer.

“Le Nouvel Elan attend la passation du flambeau comme le prévoit la Charte, le 11 avril 2023. Faute de quoi, il prendra acte du départ volontaire de Mr. Martin Fayulu de Lamuka, car celui-ci entrera dans un processus d’illégalité et d’illégitimité et ne pourra pas représenter la lutte pour la vérité, verité des urnes”, insiste Blanchard Mongomba.

Cédric BEYA

Les plus vus

Kinshasa : Félix Tshisekedi lance les travaux de construction des rocades

Kinshasa, 22 juin 2024- Le lancement de construction des rocades de la ville de Kinshasa a eu lieu, samedi...

RDC : Constant Mutamba suspend la délivrance du Folio 92 (F92) aux églises et Asbl

Kinshasa, 22 juin 2024 : Après avoir donné injonction au procureur général près la Cour de cassation d’ordonner des...

RDC : “Les agents et fonctionnaires de l’État seront désormais payés avant le 28e jour de chaque mois” (Ministre des Finances)

Kinshasa, 22 juin 2024 : Le nouveau ministre des Finances de la République démocratique du Congo, Doudou Fwamba Likunde...

Entrepreneuriat : La société Standard Group annonce l’organisation en octobre du “Congrès minier national”

Kinshasa, 22 juin 2024 - Le Congrès minier national aura lieu les 14 et 15 octobre de l’année en...

Foot – Transfert : Heritier Luvumbu signe un contrat de 2 ans avec l’AS V.Club

Kinshasa, 22 Juin 2024 - L'attaquant congolais, Héritier Luvumbu, a paraphé un contrat de 2 ans avec la formation...